lundi 16 octobre 2017

#Geneatheme - Tables des successions des AD59

   En ce mois d'octobre, il n'y a pas un mais deux #geneatheme et cela, pour notre plus grand plaisir :-). J'ai déjà abordé le #geneatheme "100 mots pour 1 vie" la semaine dernière en vous parlant de Leandre Pradeau, fils adoptif de mes arriére-arriére-grands-parents. Aujourd'hui, j'aborde le #geneatheme "à la découverte de nouvelles sources".

   Et pour cela, je pars dans un département dans lequel j'ai beaucoup d'ancêtres du côté de ma branche maternelle : le Nord. Le principe de ce #geneatheme, comme le dit Sophie Boudarel, sur son blog "La Gazette des Ancêtres" est de sortir de sa zone de confort ( tiens, ça me rappelle quelque chose ça :-) ) et d'aller explorer des archives autres que les archives dites "classiques" telles que l'état civil par exemple.
   Justement, il se trouve que le site des archives départementales du département du Nord a mis en ligne des documents que je n'ai jamais vraiment pris le temps d'explorer : les tables des successions que l'on trouve généralement dans la sous série 3Q. L'intérêt est que l'on peut retrouver plus facilement le lieu dans lequel un de nos ancêtres est décédé mais également la succession éventuelle du défunt. La loi du 5-19 décembre 1790 a supprimé les anciennes taxes perçues au profit du Trésor Royal en les remplaçant par le droit d'enregistrement et suite à cela, le maire de chaque commune doit envoyer au bureau d'enregistrement le relevé des actes de décés qui ont eu lieu dans sa ville et ces informations sont reportées sur ce registre que sont les tables des successions sur lesquelles figurent des informations comme la date du décés, le nombre d'enfants ou la date de déclaration de succession s'il y en a une.

   Je vais donc me lancer et je vous tiendrais, certainement, je l'espére, au courant des trouvailles que jai pu faire grâce à cela.

lundi 9 octobre 2017

#Geneatheme - 100 Mots pour 1 Vie : Leandre Pradeau

   Comme tous les mois d'octobre, c'est le #geneatheme "100 mots pour 1 vie" que j'ai déjà abordé pour deux de mes ancêtres : Anne Rhit et Germaine Rhit. Aujourd'hui, je vais vous parler de Leandre Pradeau qui a une particularité, celle d'avoir été adopté.

   Leandre Pradeau qui est né le 12 avril 1878 à Paris de pére inconnu a été adopté par mes arriére-arriére-grands-parents Pierre Joseph Braye et Catherine Dumont qui vivaient à Aubigny-au-Bac dans le Nord.
   Il s'est apparemment intégré assez facilement dans la famille puisqu'il a été notamment témoin au mariage de son frére Alfred Braye en 1903 toujours à Aubigny-au-Bac où il résidera en 1906 chez un certain Monsieur Michaux où il sera apparemment employé comme homme de peine.
   Pas de date de mariage ni même de décés car je perds malheureusement sa trace à partir de 1933.




lundi 2 octobre 2017

Je suis un fin limier de Geneastar

   Il y a un peu moins de deux semaines, j'ai reçu un mail de Geneanet ( que vous avez sûrement reçu également ) disant que le fameux site de généalogie bien connu des passionnés de cette pratique recherchait "à constituer une équipe de bénévoles, généalogistes autonomes et confirmés" afin d'effectuer "divers travaux en rapport avec Geneastar" comme réaliser des généalogies de personnalités célébres, vérifier des généalogies existantes ou encore trouver des cousinages entre célébrités.
   Aprés quelques minutes de réflexion, j'ai pris la décision de déposer ma candidature car j'avais envie de faire partie de cette aventure qui devrait m'enrichir sur divers points et me faire sortir de ma zone de confort de ma propre généalogie qui est loin d'être terminée mais dans laquelle je me sens peut-être un peu trop à l'aise par moment.
   Et voilà quelques jours, j'ai eu l'agréable surprise de recevoir un nouveau mail me disant que ma candidature était acceptée et que j'allais pouvoir prendre part à l'aventure. Trés content et curieux de savoir ce qui était proposé par les organisateurs, j'ai décidé de me lancer dans la généalogie d'un acteur que j'apprécie beaucoup : Vincent Cassel.
   Souhaitez-moi bonne chance ! :-)

lundi 25 septembre 2017

Jamais deux sans trois !

   Lucien Louis Rhit, fruit de l'union de Louis Rhit et de Augustine Cyrille Favereau, est né au début de l'année 1894, le 2 janvier plus précisément, à Gracay dans le Cher. Aprés avoir participé à la "Grande Guerre" au sein du 408éme Régiment d'Infanterie, il se marie le 22 septembre 1919 dans la commune dans laquelle il a vu le jour avec une certaine Marcelle Renée Miniere, fille de Louis Miniere et de Victorine Maria Penichaud. Jusque là, tout est normal, n'est ce pas ?
   Marcel Rhit est le frére de Lucien Louis et il découvre notre joli monde le 15 octobre 1896, lui aussi à Gracay. Il prendra part également à la premiére guerre mondiale dans le 95éme Régiment d'Infanterie avant de marier le 15 juin 1920 dans sa ville natale avec Olympe Jeanne... Miniere, fille de... Louis Miniere et de Victorine Maria Penichaud. La soeur a donc épousé le frére à peine neuf mois aprés.
   Joseph Albert Rhit, frére des deux précédents Rhit cités dans cet article, est venu au monde le 8 avril 1898 dans la même localité que ses deux frangins. Suivant une trajectoire similaire, il prend part à la guerre 14-18 et épouse le 23 juillet 1917 ( soit avant ses deux fréres ) une certaine Mauricette... Miniere, fille de...Louis Miniere et de Victorine Maria Penichaud.
   Ce qui nous fait donc trois fréres qui ont épousé trois soeurs à 3 ans d'écart. Comme dit dans le titre, jamais deux sans trois ! :-)


  

lundi 11 septembre 2017

#Geneatheme : Un point sur mes projets

   Le #geneatheme du mois de septembre nous "pousse" à faire un point sur nos projets généalogiques et je trouve que c'est plutôt une bonne idée de prendre le temps de se poser et de prendre du recul pour prendre le temps de faire un point sur ce que l'on a pu accomplir et ce qu'il nous reste à faire pour atteindre nos objectifs.

Voilà ce qu'il en est pour ma part :
- Tout d'abord, je ne publie pas assez sur mon blog et heureusement que le #ChallengeAZ existe car il me permet de me sortir de ma torpeur au moins une fois par an et de venir faire revivre le blog. Ceci dit, en cette rentrée, j'ai pris la décision de revenir écrire ici réguliérement et j'espére bien m'y tenir aussi longtemps que possible
- Ensuite, je me suis lancé dans l'objectif G10 qui consiste à remonter toutes les branches de son arbre généalogique jusqu'à la dixiéme génération et même si je suis loin d'avoir réussi à atteindre cet objectif ( que je n'atteindrai peut-être jamais ), cela m'a permis de revoir mon organisation quant à la construction de mon arbre mais aussi de débloquer des branches délaissées et de réussir à en remonter certaines.
- Enfin, depuis longtemps, j'ai entrepris d'écrire un e-book à propos de mon histoire familiale à partir, bien évidemment, des données contenues dans mon arbre généalogique. J'ai bien avancé pendant un moment avant de connaître un petit coup d'arrêt mais jespére bien pouvoir m'y remettre trés rapidement.

   A bientôt !