lundi 11 septembre 2017

#Geneatheme : Un point sur mes projets

   Le #geneatheme du mois de septembre nous "pousse" à faire un point sur nos projets généalogiques et je trouve que c'est plutôt une bonne idée de prendre le temps de se poser et de prendre du recul pour prendre le temps de faire un point sur ce que l'on a pu accomplir et ce qu'il nous reste à faire pour atteindre nos objectifs.

Voilà ce qu'il en est pour ma part :
- Tout d'abord, je ne publie pas assez sur mon blog et heureusement que le #ChallengeAZ existe car il me permet de me sortir de ma torpeur au moins une fois par an et de venir faire revivre le blog. Ceci dit, en cette rentrée, j'ai pris la décision de revenir écrire ici réguliérement et j'espére bien m'y tenir aussi longtemps que possible
- Ensuite, je me suis lancé dans l'objectif G10 qui consiste à remonter toutes les branches de son arbre généalogique jusqu'à la dixiéme génération et même si je suis loin d'avoir réussi à atteindre cet objectif ( que je n'atteindrai peut-être jamais ), cela m'a permis de revoir mon organisation quant à la construction de mon arbre mais aussi de débloquer des branches délaissées et de réussir à en remonter certaines.
- Enfin, depuis longtemps, j'ai entrepris d'écrire un e-book à propos de mon histoire familiale à partir, bien évidemment, des données contenues dans mon arbre généalogique. J'ai bien avancé pendant un moment avant de connaître un petit coup d'arrêt mais jespére bien pouvoir m'y remettre trés rapidement.

   A bientôt !

lundi 4 septembre 2017

Retour sur la terre de mes ancêtres : Les Chezeaux

  




   C'est la rentrée et j'ai décidé par la même occasion de faire ma rentrée blogo-généalogique si je puis m'exprimer ainsi. Voilà donc mon premier article suite au #ChallengeAZ du mois de juin qui a pris beaucoup de mon temps et de mon énergie mais qui a été, comme à chaque fois, un réel plaisir sous l'impulsion d'une Sophie Boudarel toujours aussi inspirante et inspirée. Je vais vous parler d'une sorte de pélerinage fait pendant mes vacances au mois d'août.


   En effet, je suis parti en vacances en famille avec femme et enfants, comme j'imagine beaucoup d'entre vous, pendant le mois d'août et sans rentrer dans les détails, pour la seconde année consécutive, nous avons opté pour une sorte de road-trip à travers la France avec des étapes plus ou moins longues et/ou plus ou moins prédéfinies. Une des étapes nous a emmené dans le département de la Vienne et l'étape suivante était située à Millau et je me suis rendu compte que pour aller d'un point à l'autre je passais tout prés d'une zone située dans le Berry où beaucoup de mes ancêtres ont vécu.
   J'ai donc fait une halte aux Chezeaux ( sorte de lieu-dit regroupant le Petit Chezeau et le Grand Chezeau ) à Anjouin dans l'Indre, mon sosa 148 Simon Rhit ayant vécu au Petit Chezeau avec sa femme qui n'est autre que ma sosa 149 Rose Doloire ( je vous ai d'ailleurs parlé de leur fils dans un de mes précédents articles ) et les parents de Simon mon sosa 296 Simon Rit a passé une partie de sa vie aux côtés de sa troisiéme épouse, ma sosa 297 Marie Anne Montigny au Grand Chezeau pour commencer avant de finir son existence au Petit Chezeau. Anne, qui a été le sujet d'un de mes #geneatheme a vécu aussi au Grand Chezeau.
   Cette halte fût quelque chose de magique pour moi, une sorte de voyage dans le temps, et j'ai pu voir les endroits où mes ancêtres ont vécu même si j'imagine que les lieux ont beaucoup changé en l'espace de 300 ans. En tout cas, c'est une campagne calme, paisible et retirée dans laquelle mes ascendants pour la plupart laboureur, cultivateur ou journalier ont passé leurs vies. Et bizarrement ( ou pas d'ailleurs ), je me sentais plutôt bien dans cet endroit qui, par moment, m'a semblé un peu familier et que quelque part, je découvrais sans forcément découvrir.

   Il me serait intéressant d'avoir des témoignages de votre part si vous avez vécu une expérience similaire et il est certain que si j'ai d'autres occasions de découvrir d'autres terres de mes ancêtres, je le ferai sans hésiter et je vous en parlerai encore une fois avec plaisir ! :-)

vendredi 30 juin 2017

#ChallengeAZ : Z comme Zéro

   Derniére lettre du #ChallengeAZ car nous arrivons aujourd'hui à la lettre Z et pour la petite histoire, je publie là le 200éme article de mon blog. Une coïncidence plutôt marrante je trouve, je pense que vous serez d'accord avec moi sur ce point.
   Pour aujourd'hui, j'ai opté pour le mot zéro défini sur le site de l'internaute comme étant à la fois "aucun" employé en tant qu'adjectif mais également une "valeur ou quantité nulle" employé en tant que nom masculin. J'ai choisi ce mot, car, en ce qui me concerne, la généalogie est un éternel recommencement où l'on repart à chaque fois de zéro.
   Pas de lettre pour demain, le #ChallengeAZ c'est fini pour cette année.

jeudi 29 juin 2017

#ChallengeAZ : W comme Wagon

   Bon je crois que je suis trop fatigué en ce moment puisque comme je l'ai écrit aujourd'hui sur Twitter, je suis passé complétement à côté de la lettre W du #ChallengeAZ, une des lettres les plus compliquées il faut bien l'avouer.
  Je rattrape donc mon retard avec ce billet dans lequel je vais donc évoquer le mot wagon. La définition qu'en donne le site de l'internaute est simple : "voiture, véhicule sur rails tiré par une locomotive" et la voiture elle est présentée comme étant la "partie d'un train...dans laquelle s'installent les passagers" et justement, c'est comme ça que je vois la généalogie, un train tiré par un généalogiste-locomotive et dans lequel les passagers sont les ancêtres que l'on va trouver au fur et à mesure de nos recherches.
  Retard rattrapé. A demain pour la lettre Z !

mercredi 28 juin 2017

#ChallengeAZ : XY comme Equation

   La vie étant un éternel recommencement, comme pour l'an dernier, j'ai eu une folle journée en arrivant à la lettre X du #ChallengeAZ et du coup, impossible de trouver deux minutes pour poster mon article relatif à cette lettre. Par conséquent, je me vois dans l'obligation de changer mes plans et de faire d'une pierre deux coups en associant la lettre X et Y, pour le plus grand bonheur des matheux qui me lisent, au mot équation puisque x et y sont les lettres traditionnellement utilisées dans les équations mathématiques.
   Selon le site intellego.fr, "Une équation est une égalité comprenant une ou plusieurs lettres. Cette lettre est appelée inconnue. Résoudre une équation c'est déterminer la ou les valeurs de l'inconnue pour laquelle ou lesquelles elle est vraie. Cette ou ces valeurs s'appellent la ou les solutions de l'équation." En généalogie, on se retrouve aussi face à des inconnus et lorsqu'on arrive à résoudre cette inconnue, on trouve la solution qui nous permettra d'avancer.
  A demain pour la lettre Z !